La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Télétravail : 60 % des salariés français préféreraient parler de leurs problèmes de stress et d'anxiété à un robot plutôt qu'à leur manager !

Posté le 19/10/2020

Il semble que les gens font de plus en plus confiance aux robots ou mieux, aux systèmes d’IA pour les aider à résoudre les problèmes liés à leur santé mentale. Du moins, c’est le constat fait par Oracle lors d’une étude menée au cours de cette année, qui s’est déroulée sous le joug de la pandémie du Covid-19. Selon le rapport d’étude, la pandémie a eu des effets négatifs sur la santé mentale de 78 % de la main-d’oeuvre mondiale et près de 82 % des personnes interrogées pensent que les robots peuvent mieux prendre en charge leur santé mentale que les humains.

En raison de la pandémie du Covid-19, 2020 constitue l’une des années les plus mouvementées pour la population active mondiale. Cela a eu de nombreuses conséquences négatives sur les travailleurs, en particulier sur leur santé mentale. Afin de savoir à quel point le mental des travailleurs a été affecté en 2020, Oracle et Workplace Intelligence, une société de recherche et de conseil en ressources humaines, ont mené une étude qui a porté sur plus de 12 000 employés, cadres, responsables RH et dirigeants de 11 pays. Elle a permis aux deux entreprises de tirer plusieurs conclusions.

2020 est l’année la plus stressante de l’histoire pour la main d'œuvre dans le monde

L’étude a révélé que la pandémie du Covid-19 a considérablement impacté les gens, principalement en augmentant leur niveau de stress, d’anxiété et d’épuisement professionnel. « La crise du Covid-19 a mis la santé mentale au premier plan, c'est le plus grand problème de main-d'œuvre de notre temps et elle le sera encore pour la prochaine décennie », a déclaré Dan Schawbel, directeur associé de Workplace Intelligence. Selon Schawbel, il est maintenant temps que les organisations commencent à en parler et à explorer de nouvelles solutions, car le problème est plus grave qu’il n’en a l’air.

https://emploi.developpez.com/actu/309677/Teletravail-60-pourcent-des-salaries-francais-prefereraient-parler-de-leurs-problemes-de-stress-et-d-anxiete-a-un-robot-plutot-qu-a-leur-manager-selon-un-rapport-d-Oracle/

Les problèmes de santé mentale au travail ont un impact négatif sur la vie personnelle des travailleurs

La pandémie du Covid-19 a exacerbé les problèmes de santé mentale sur le lieu de travail et son impact ne se limite pas à la vie professionnelle, les gens en ressentent également les effets chez eux. Selon le rapport d’étude, 85 % des participants ont déclaré que les problèmes de santé mentale au travail (stress, anxiété et dépression) affectent aussi leur vie privée. L’étude a révélé que les retombées les plus fréquentes sont le manque de sommeil (40 %), une mauvaise santé physique (35 %), une diminution du bonheur à la maison (33 %) et des relations familiales difficiles (30 %).

Il y a également l'isolement des amis (28 %). Selon le rapport, alors que les frontières entre le monde personnel et le monde du travail s'estompent de plus en plus en raison du télétravail, 35 % (29 % en France) des gens travaillent plus de 40 heures de plus chaque mois et 25 % des gens se sentent épuisés par le surmenage. Cela dit, si le télétravail peut parfois s’avérer inadapté ou comporter certains inconvénients, de plus en plus de gens veulent continuer ainsi, même après le passage du Covid-19.

Selon le rapport, malgré les inconvénients perçus du travail à distance, 62 % (64 % en France) des personnes interrogées trouvent le télétravail plus attrayant aujourd'hui qu'avant la pandémie, affirmant qu'elles ont à présent plus de temps à consacrer à leur famille (51 %), à leur sommeil (31 %) et à leur travail (30 %).

Lisez la suite sur Développez.com...