La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La CNIL juge contraires au RGPD les badgeuses photo de plusieurs employeurs

Posté le 30/08/2020

Les pointeuses avaient été à chaque fois mises en place sur le lieu de travail et prenaient des clichés de façon abusive, ce qui a conduit à la mise en demeure de plusieurs sociétés et organismes.

Toujours très à cheval sur les questions de données personnelles, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a annoncé, jeudi 27 août, avoir mis en demeure plusieurs organismes, à la fois publics et privés, de façon à ce que leur utilisation des badges photo entre en conformité avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

https://www.clubic.com/pro/legislation-loi-internet/cnil/actualite-11193-la-cnil-juge-contraire-au-rgpd-les-badgeuses-photo-de-plusieurs-employeurs.html

Les contrôles de la CNIL ont confirmé les éléments dénoncés dans les différentes plaintes

Les badgeuses photo font partie intégrante, au sein de certains organismes et de certaines entreprises, du dispositif de contrôle d'accès par badge, qui parfois comprend donc une prise de photographie systématique à chaque pointage, ce qui permet notamment de vérifier le bon respect des horaires de travail.

En 2018, la CNIL avait justement reçu six plaintes dénonçant la mise en place de ces badgeuses photo dans les locaux d'organismes et entreprises. Les plaintes, qui provenaient de salariés et d'agents publics, ciblaient leur utilisation un peu trop poussée.

Le gendarme des données personnelles a alors décidé de mener plusieurs contrôles, entre mars et septembre 2019, pour donner de l'épaisseur à son enquête et, avant tout, pour confirmer la réelle utilisation des dispositifs.

 

Lisez la suite sur Clubic... Merci