La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Chez Salesforce, la journée 9h-17h au bureau est « morte »

Posté le 18/02/2021

« Un espace de travail immersif ne se limite plus à un bureau dans nos tours », a expliqué le dirigeant de l'éditeur de logiciels. Différentes formules de travail vont être proposées aux salariés, suivant ainsi d'autres géants de la tech américaine.

La plupart des employés de Salesforce pourront désormais travailler indéfiniment à distance dans le cadre d'une nouvelle politique dévoilée par le géant américain de l'informatique à distance pour qui la journée de 9H00-17H00 au travail est "morte".

Les mesures du spécialiste des technologies informatiques de relation client Salesforce, publiées mardi, offrent une grande flexibilité aux employés.

https://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/chez-salesforce-la-journee-9h-17h-au-bureau-est-morte-877424.html

Elles suivent l'exemple d'autres entreprises technologiques qui ont adapté leurs règles du présentiel pour la période post-pandémique. Et pour cause, dans les métiers de la tech, la chasse aux talents est au coeur des stratégie d'entreprise qui cherchent à attirer les meilleurs.

Diverses organisations proposées aux salariés

Salesforce, dont la tour de bureaux est une des figures de proue de la ligne d'horizon de San Francisco, a affirmé avoir procédé à ces changements après avoir sondé les employés qui travaillaient surtout à domicile depuis l'année dernière en raison de la pandémie.

"Nous avons appris que près de la moitié de nos employés ne veulent venir que quelques jours par mois au bureau, mais aussi que 80% des employés veulent maintenir une connexion à un espace physique", a déclaré Brent Hyder, président et directeur des ressources humaines de l'entreprise.

"Nous offrons donc aux employés la flexibilité de savoir comment, quand et où ils vont travailler avec trois façons de le faire", a ajouté M. Hyder.

Lisez la suite de l'article sur La Tribune ...